Actualités générales, Nouvelles publications, Manifestations scientifiques, Appels à projets, Actualités institutionnelles, Lettre d'information


Hommage à Jean Starobinski (1920-2019)

Conférence tous publics - 17 septembre 2019 - Metz

Conférence tous publics organisée par la MSH Lorraine dans le cadre des 80 ans du CNRS, avec la participation de scientifiques.
17 septembre 2019, 17h-19h
Ile du Saulcy, Metz – Salle Ferrari
Hommage à Jean Starobinski (1920-2019)
GRATUIT
Inscription auprès de Nicolas.brucker@univ-lorraine.fr

 

 


Jean Starobinski (1920-2019), qui nous a récemment quittés, fut l’une des grandes consciences du XXe siècle. À la fois médecin, critique littéraire, théoricien de la littérature, historien des idées, il enseigna à Genève pendant trente ans et marqua des générations d’étudiants par la profondeur de sa pensée et l’étendue de sa culture. Il nous a laissé de nombreux livres, notamment sur Rousseau, Diderot, Montaigne, qui sont devenus des classiques, mais il s’est aussi tourné vers les arts, et a correspondu avec les plus grands poètes (Yves Bonnefoy, Pierre Jean Jouve). C’est à cet humaniste majeur que la MSH Lorraine veut rendre hommage en une conférence qui donnera la parole à des chercheurs spécialistes des différents domaines fréquentés par J. S.

 

Intervenants :


Stéphanie Cudré-Mauroux, Conservateur en chef, Archives littéraires suisses, Berne,
Le Fonds Jean Starobinski, sa bibliothèque et son Cercle
Nicolas Brucker, Professeur à l’Université de Lorraine, Centre Ecritures
Clinique et critique. L’herméneutique de Jean Starobinski
Myriam Watthee-Delmotte, Professeur à l’Université Catholique de Louvain, Directrice de recherche au FNRS
Le geste critique de Jean Starobinski : élucider le désir demeuré désir. L’exemple de Jouve
Françoise Lartillot, Professeur à l’Université de Lorraine, CEGIL.
De l’interdisciplinarité au transfert culturel : l’exemple de la mélancolie selon Jean Starobinski
Gilles Gourbin, Maître de conférences à l’Université de Lorraine, 2L2S
Un diable de lecteur. Jean Starobinski ou la médiation à l’œuvre