Actualités générales, Nouvelles publications, Manifestations scientifiques, Appels à projets, Actualités institutionnelles, Lettre d'information


AUTO·PORN+ : Le récit de soi comme auto-émancipation : une stratégie critique, politique et militante des genres en art contemporain

Colloque - 14 nov.2018

Le projet AUTO·PORN+

Il s’inscrit dans une logique scientifique engagée en 2015 au niveau local (Genderqueer workshop), et dans les années 2010 au niveau national et international. Il prolonge les théories féministes et l’engagement des études de genre à l’Université, qui se sont subdivisées en spécialisations (pornstudies, queerstudies, etc.). Pour autant, la recherche sur ces questions reste isolée par ilots thématiques et/ou géographiques, assujettie aux politiques scientifiques qui les accueillent ou les réfutent ; se trouvant souvent marginalisées, les actions d’envergure liées au genre à l’Université sont alors peu visibles, alors même que les réseaux entre chercheur·e·s existent bel et bien, dans des hétérotopies scientifiques - festivals le plus souvent - où les liens se nouent. Dès lors que la mise en relation des spécialistes est établie, la recherche peut être matérialisée, visibilisée, et pleinement active. C’est à cette ambition que le présent projet souscrit: consolider les actions antérieures, interdisciplinaires et polymorphes, pour mettre en œuvre un dispositif de recherche solide, plus global et fédérateur.

Objectifs du nouveau projet

Le colloque AUTO·PORN+ du 14 nov. 2018 sera suivi de 3 journées de travail pour formaliser un programme de recherche qui rassemblera les membres du projet et d’autres membres pressentis, susceptibles de rejoindre le programme dans un second temps. Les collègues provenant de l’UQAM pourront ainsi optimiser leur temps sur place.

 

Programme complet du colloque du 14 nov. 2018 :

 

 Communications

  • -  Lahuerta, C. (2018), Post-queer : vers une reformulation identitaire, conférence d’ouverture de la table ronde dans le cadre du colloque international L’art queer de la performance, 4 mai 2018, UQAM, Montréal.

  • -  Lahuerta, C. (2018) Performativité queer et shibari: les émotions alternatives comme levier politique. Conférence organisée par l’association queer POLYCHROME, Khiasma, Paris, 3 février 2018.

  • -  Lahuerta C (2017) Manifeste cyborg de Donna Haraway : penser/acter son corps politique ou la puissance de l’avatar, colloque international Le devenir cyborg du monde, Les nouvelles anthropotechniques du corps, (dir. Bernard Lafargue et Bernard Andrieu), Université Bordeaux, 20-22 novembre 2017. Publication à paraître en septembre 2018.

  • -  Lahuerta, C. (2016), Entre les cordes : le shibari comme expérience émancipatrice, colloque Entre les corps (Dir B. Andrieu (Cnac, 7-8 octobre 2016). Paru en 2017 in : Bernard Andrieu et Cyril Thomas (dir.), Entre les corps. Les pratiques émersiologiques aujourd’hui (cirque, marionnettes, performance et arts immersifs), 2017.

  • -  Lahuerta, C. 2016, Tatouages queer & autres ancrages, avec la participation de Lydiane KARMAN, tatoueuse. Communication suivie d’un atelier tatouage queer éphémère. Festival ANIMAL.E.S, 24 janvier 2016, FRAC Lorraine.

  • -  Lahuerta, C, LANDAIS E. (2015) Visibilité, ambivalences et amphibologie de la bisexualité. Relecture des images et des récits culturels à travers le prisme de la (post)pornographie, 20 mars 2015, inGenderqueer Workshop : réflexions sur les corps contemporains à travers les arts (co- organisation), Université Lorraine, Metz.