Ouvrages

Grâce au menu ci-dessous, vous pouvez réaliser une recherche par axes et par projets de recherche. Le module de recherche vous permet quant à lui de réaliser une recherche détaillée par mots-clés, auteurs et années.

Annees:  
Toutes :: 2009, 2012, 2014
Auteurs:  
Tous :: B 
  
 
Preferences: 
References par page: Mots clefs Voir les resumes
References

2014

Books:

 
Birck, Françoise
of Histoire des institutions scientifiques
Publisher: PUN-Éditions universitaires de Lorraine, Nancy
2014
ISBN: 9782814301634

Resume: L'un des objectifs des réformateurs républicains à l'origine de la loi de 1896 qui entraîne la création d’universités dans tous les anciens centres académiques, était de combattre le déséquilibre entre le centre parisien et la province. La marge d’autonomie laissée aux universités réparties sur l’ensemble du territoire leur ouvrait un champ suffisamment large pour qu’elles puissent innover, définir par elles-mêmes ce qu’elles voulaient enseigner en relation avec leur environnement économique, social et politique, et devenir ainsi de véritables universités régionales. À Nancy, la faculté des sciences met en place en l’espace de quelques décennies (1889-1919), avec l’appui des milieux politiques et économiques locaux, un ensemble d’enseignements de sciences appliquées couvrant un large éventail de disciplines. Elle n’est pas la seule à innover dans ce domaine pendant la même période mais elle a réellement initié le mouvement de création des instituts techniques qui deviendront plus tard des écoles nationales supérieures d’ingénieurs (ENSI). La création de l’École des Mines de Nancy, en 1919, sous le nom d’Institut métallurgique et minier, apparaît comme la dernière manifestation de cet élan créateur. Elle est liée aux circonstances exceptionnelles de la Première Guerre mondiale. À la suite de la défaite de l’Allemagne, le retour à la France des anciens territoires annexés pose le problème du remplacement des ingénieurs allemands employés jusque-là dans les industries métallurgiques et minières de la région. Les industriels locaux sollicitent l’université pour former les ingénieurs français dont ils ont besoin, en collaboration avec un nouveau partenaire, le corps des Mines qui règne déjà sur les écoles des Mines de Paris et Saint-Étienne. Cette association inédite donne à l’École des Mines de Nancy un statut tout à fait original, entre université, grand corps d’État et industrie. Le récit monographique montre comment un institut créé par l’université pour donner une culture scientifique à des spécialistes destinés à l’industrie s’est inscrit progressivement dans le « système des grandes écoles ». La dernière partie de l’ouvrage évoque ce que doit à cette histoire l’évolution d’un dossier né près d’un siècle plus tard, celui du projet ARTEM (Arts, Technologie, Management) et la manière dont l’école fait encore aujourd’hui usage de son histoire pour préserver sa spécificité.

Equipe: Axe 6 : HISE

 
In Yamina Bettahar; Marie-Jeanne Choffel-Mailfert, editor, of Histoire des institutions scientifiques
Publisher: PUN-Éditions universitaires de Lorraine, Nancy
2014
ISBN: 9782814302020

Resume: Au cours de ces dernières décennies, les universités ont été confrontées à un mouvement continu de réorganisation institutionnelle. Sollicitées de toutes parts, elles sont aujourd’hui sommées de relever de nombreux défis. Cet ouvrage collectif prend le risque de l’Histoire pour tenter d’apporter des points de vue distanciés susceptibles d’éclairer les mutations actuelles. Il propose des contributions pour la plupart issues de recherches en cours, relevant de disciplines différentes (histoire, sociologie, philosophie, sciences de l’information et de la communication). Les universités sont approchées dans leur complexité, en des temps et des lieux très divers. Leurs trajectoires singulières ne peuvent se lire sans évoquer la prégnance des modèles antérieurs, ni même indépendamment du poids du contexte, celui des guerres ou des révolutions, ou encore des environnements sociaux et économiques.

Equipe: Axe 6 : HISE

2012

Books:

 
In Laurent Rollet; Philippe Nabonnand, editor, of Histoire des institutions scientifiques
Publisher: PUN-Éditions universitaires de Lorraine, Nancy
2012
ISBN: 9782814300965

Resume: Les approches biographiques et prosopographiques sont-elles incompatibles avec les pratiques de l'histoire des sciences ? Les évolutions historiographiques récentes nous laissent penser que non, à condition de mener une réflexion précise sur leurs méthodes, leur portée, leurs limites et leur complémentarité avec d’autres approches. C’est ce que propose ce livre. Loin d’être un manuel de biographie et de prosopographie cet ouvrage est centré sur des pratiques de recherche et entend en cerner la portée heuristique : biographies de savants, histoires d’institutions scientifiques centrées sur les acteurs, études de populations, analyses disciplinaires et critiques méthodologiques s’y côtoient, offrant ainsi un panorama général des questions que posent les démarches biographiques et prosopographiques aujourd’hui.

Equipe: Axe 6 : HISE

 
Boutroux, Aline
In Laurent Rollet, editor, of Histoire des sciences
Publisher: Hermann, Paris
2012
ISBN: 9782705682781

Resume: Henri Poincaré (1854-1912) fut probablement l’un des derniers grands savants universels. Mathématicien, physicien, philosophe, on lui doit, entre autres choses, l’invention des fonctions automorphes, une contribution essentielle à la résolution du problème des trois corps en mécanique céleste ou encore des apports décisifs à la théorie de la relativité restreinte. Cent ans après sa mort, son œuvre reste encore vivace et suscite toujours de nombreux développements. Cependant, si l’on exclut les notices et éloges publiés juste après sa mort ou les textes d’hommage rassemblés lors de la célébration du centenaire de sa naissance en 1954, les ouvrages biographiques sur Henri Poincaré demeurent très rares. Ce livre vient combler un manque dans ce domaine. En 1913, Aline Boutroux, sœur de Henri Poincaré et épouse du philosophe Émile Boutroux, rédigea ses souvenirs de jeunesse, sous le titre Vingt ans de ma vie, simple vérité. Ce texte est demeuré inédit jusqu’à aujourd’hui. Bien qu’il ne s’agisse pas à strictement parler d’une biographie de Henri Poincaré, ce texte relate les années de jeunesse et de formation du mathématicien à Nancy puis à Paris jusqu’à la fin des années 1870. Il offre également de précieux détails sur sa famille, sur son milieu social et culturel ainsi que sur son éveil précoce à la pensée philosophique. Traversé par la chute du Second Empire, la Guerre de 1870 et l’avènement de la Troisième République, ce récit de vie intéressera tout autant les historiens des sciences que les historiens généralistes ou le grand public.

Annotation: Préface de Laurent Rollet

Equipe: Axe 6 : HISE

2009

Books:

 
In Yamina Bettahar; Françoise Birck, editor, of Histoire des institutions scientifiques
Publisher: Presses universitaires de Nancy, Nancy
2009
ISBN: 978-2-86480-976-0

Resume: Le début du XXe siècle marque le départ d'une expansion sans précédent du nombre d'étudiants étrangers au sein des établissements d'enseignement supérieur des pays d'Europe occidentale (Allemagne, Suisse, Belgique, France...) qui sont les principaux pays d'accueil pour les étudiants venus majoritairement des parties orientales et balkaniques du continent (Russes, Polonais, Bulgares, Roumains, Serbes et dans une moindre mesure Yougoslaves ou Grecs). En France, Paris constituait traditionnellement le principal centre d'attraction d'étudiants étrangers, mais des études ont permis de mettre en évidence la relation entre la création des instituts techniques supérieurs délivrant des diplômes d'ingénieurs et le mouvement de redistribution des flux d'étudiants étrangers vers des centres de moindre renommée. Les monographies d'instituts (ancêtres des écoles d'ingénieurs d'aujourd'hui) décrivent les initiatives et les réalisations originales dans certaines villes de province au début du XXe siècle que ce soit à Nancy, Strasbourg, Nantes ou Rouen. Elles illustrent la diversité des politiques locales d'accueil des étudiants étrangers et leurs conséquences sur le développement de ces instituts. En ce qui concerne les pays du Maghreb, c'est seulement après leur accession à 'Indépendance que se développe un mouvement significatif d'étudiants autochtones vers les écoles d'ingénieurs françaises, que ce soit dans le cadre de politiques inter-étatiques ou dans celui de mobilités individuelles. Le cas des étudiants marocains dans une des écoles nancéiennes (I'ENSEM) témoigne de la rémanence des liens qui se sont établis depuis cette époque. Aujourd'hui, par leur intégration dans les équipes cosmopolites des grandes entreprises internationales, une partie de ces anciens élèves contribue à diffuser le modèle de formation " à la française ".

Equipe: Axe 6 : HISE

Total:
5
Exporter au format:
BibTeX, XML