Retour à la page du projet  ECKHART-CUES

Annees:  
Toutes :: 2009, ... , 2011, 2012, 2013, ... , 2015
References

2015

Books:

 
Eckhart, Maître
Commentaire du Livre de la Sagesse
Publisher: Les Belles Lettres, Paris
2015
ISBN: 978-2-251-18317-6

Resume: Ce livre constitue la première traduction française du Commentaire de la Sagesse. C'est un événement pour les études eckhartiennes, dans la mesure où il rend accessible une oeuvre majeure d’Eckhart, en la situant dans son contexte : celui de l’enseignement parisien du Thuringien, et en en dégageant ses enjeux. Illustrant l’unité organique de l’oeuvre tripartite, qui est partiellement perdue, le Commentaire de la Sagesse nous donne une idée de cette grande synthèse théologique où, à partir de l’Écriture, qu’il lit en tenant compte de l’apport de Maïmonide et des Pères, Eckhart apporte une contribution originale à l’anthropologie. Articulée autour de la figure du juste, son anthropologie est fondée sur une ontologie théologale, où il envisage le passage de la création à la création nouvelle et explique que la Trinité rend possible la naissance de Dieu dans l’âme. Cet ouvrage présente également l’intérêt d’être l’un des seuls commentaires complets du Livre de la Sagesse, même s’il en retient principalement quatre-vingt-onze passages. Et pour en rendre compte, Eckhart s’appuie sur l’acquis de ses prédécesseurs : principalement Augustin et Maïmonide, et il apparaît même comme l’un des meilleurs lecteurs d’Augustin au Moyen Âge. Dans ce Commentaire, Eckhart passe de la sagesse philosophique à la sagesse théologique pour en venir à la sagesse mystique.

Annotation: Traduit du latin par Jean-Claude Lagarrigue et Jean Devriendt. Introduction et commentaires par Marie-Anne Vannier

Equipe: Axe 1 : ECKHART-CUES

 
Eckhart, Maître
Commentaire du Livre de la Sagesse
Publisher: Les Belles Lettres, Paris
2015
ISBN: 978-2-251-18317-6

Resume: Ce livre constitue la première traduction française du Commentaire de la Sagesse. C'est un événement pour les études eckhartiennes, dans la mesure où il rend accessible une oeuvre majeure d’Eckhart, en la situant dans son contexte : celui de l’enseignement parisien du Thuringien, et en en dégageant ses enjeux. Illustrant l’unité organique de l’oeuvre tripartite, qui est partiellement perdue, le Commentaire de la Sagesse nous donne une idée de cette grande synthèse théologique où, à partir de l’Écriture, qu’il lit en tenant compte de l’apport de Maïmonide et des Pères, Eckhart apporte une contribution originale à l’anthropologie. Articulée autour de la figure du juste, son anthropologie est fondée sur une ontologie théologale, où il envisage le passage de la création à la création nouvelle et explique que la Trinité rend possible la naissance de Dieu dans l’âme. Cet ouvrage présente également l’intérêt d’être l’un des seuls commentaires complets du Livre de la Sagesse, même s’il en retient principalement quatre-vingt-onze passages. Et pour en rendre compte, Eckhart s’appuie sur l’acquis de ses prédécesseurs : principalement Augustin et Maïmonide, et il apparaît même comme l’un des meilleurs lecteurs d’Augustin au Moyen Âge. Dans ce Commentaire, Eckhart passe de la sagesse philosophique à la sagesse théologique pour en venir à la sagesse mystique.

Annotation: Traduit du latin par Jean-Claude Lagarrigue et Jean Devriendt. Introduction et commentaires par Marie-Anne Vannier

Equipe: Axe 1 : ECKHART-CUES

 
Eckhart, Maître
Commentaire du Livre de la Sagesse
Publisher: Les Belles Lettres, Paris
2015
ISBN: 978-2-251-18317-6

Resume: Ce livre constitue la première traduction française du Commentaire de la Sagesse. C'est un événement pour les études eckhartiennes, dans la mesure où il rend accessible une oeuvre majeure d’Eckhart, en la situant dans son contexte : celui de l’enseignement parisien du Thuringien, et en en dégageant ses enjeux. Illustrant l’unité organique de l’oeuvre tripartite, qui est partiellement perdue, le Commentaire de la Sagesse nous donne une idée de cette grande synthèse théologique où, à partir de l’Écriture, qu’il lit en tenant compte de l’apport de Maïmonide et des Pères, Eckhart apporte une contribution originale à l’anthropologie. Articulée autour de la figure du juste, son anthropologie est fondée sur une ontologie théologale, où il envisage le passage de la création à la création nouvelle et explique que la Trinité rend possible la naissance de Dieu dans l’âme. Cet ouvrage présente également l’intérêt d’être l’un des seuls commentaires complets du Livre de la Sagesse, même s’il en retient principalement quatre-vingt-onze passages. Et pour en rendre compte, Eckhart s’appuie sur l’acquis de ses prédécesseurs : principalement Augustin et Maïmonide, et il apparaît même comme l’un des meilleurs lecteurs d’Augustin au Moyen Âge. Dans ce Commentaire, Eckhart passe de la sagesse philosophique à la sagesse théologique pour en venir à la sagesse mystique.

Annotation: Traduit du latin par Jean-Claude Lagarrigue et Jean Devriendt. Introduction et commentaires par Marie-Anne Vannier

Equipe: Axe 1 : ECKHART-CUES

2014

Books:

 
Intellect, sujet, image chez Eckhart et Nicolas de Cues
In Marie-Anne Vannier, editor,
Publisher: Éditions du Cerf, Paris
2014
ISBN: 978-2-204-10376-3

Resume: Il s’avérait utile et même urgent de voir comment les trois concepts d’intellect, de sujet et d’image s’articulent dans la vie et dans l’œuvre d’Eckhart et de Nicolas de Cues et quelle a été l’influence d’Eckhart sur le Cusain. Tel est le sens du projet franco-allemand qui a été mené dans le cadre de la MSH Lorraine, projet qui est unique en son genre. Son double but était de mettre en évidence le caractère décisif du rapport entre les trois concepts pour l’anthropologie et pour la théorie de la connaissance dans la modernité et de montrer que la production du regard intérieur est l’œuvre à la fois du sujet créateur et de l’intellect qui regarde, ce qui témoigne du caractère novateur et décisif de ce projet, qui a également des conséquences actuelles. Pour ce faire, nous sommes partis du concept de sujet, ce qui nous a amenés à voir comment Eckhart et Nicolas de Cues étaient précurseurs des philosophies du sujet, comment celui-ci se situe dans le cadre de la noétique et quelle place est donnée à l’image, à la Bild qui, dans sa polysémie, amène à une relecture de l’œuvre d’Eckhart et de Nicolas de Cues.

Equipe: Axe 1 : ECKHART-CUES

2013

Books:

 
Nicolas de Cues. Anthologie
In Marie-Anne Vannier; Klaus Reinhardt; Harald Schwaetze; Walter Euler, editor, of Dictionnaires
Publisher: Éditions du Cerf, Paris
2013
ISBN: 978-2-204-09449-8

Resume: Nicolas de Cues est un auteur encore peu connu du public français. Maurice de Gandillac a été le premier à le faire sortir de l’ombre en traduisant ses textes. Or le Cusain est un auteur majeur qui a assuré le passage du Moyen Age à la Renaissance. C’est, en quelque sorte, le premier des humanistes, un théologien incontournable, un esprit universel qui s’intéresse aussi bien au droit qu’aux mathématiques, à l’astronomie, à la philosophie, ou à l’action sociale, comme en témoigne le célèbre hôpital qu’il a fait construire à Bernkastel-Kues pour accueillir les plus démunis. Même s’il opte pour la spéculation, il a le souci de rendre ses idées accessibles à tous, comme en témoigne le célèbre jeu de la boule, ou encore la référence à l’icône qu’il propose pour amener les fidèles à l’expérience de la vision de Dieu. La présente anthologie, inédite en français, ne présente pas seulement l’ouvrage classique de Nicolas de Cues qu’est la « Docte Ignorance », mais offre un large choix de textes donnant une idée des différentes facettes de ce grand précurseur de la modernité.

Equipe: Axe 1 : ECKHART-CUES

Page:  
Precedente | 1, 2, 3, 4, 5, 6, ... , 10 | Suivante
Total:
46
Exporter au format:
BibTeX, XML