JECP

« Judaïsme et christianisme chez les Pères »

Responsable scientifique : MEESSEN Yves
Mots clés : judaïsme, christianisme, écritures, patrimoine,
picto small clock Durée prévue : 36 mois
picto play Date de démarrage : 2011-01-01

Co-porteuse scientifique du projet : Marie-Anne Vannier.

Disciplines des chercheurs lorrains

Langues et littératures anciennes
Théologie

Chercheurs et personnels d'appui lorrains engagés

BASTIT Agnès (PR) - ECRITURES (EA 3943), Université de Lorraine
ELFASSI Jacques (MC) - ECRITURES (EA 3943), Université de Lorraine
MEESSEN Yves (MC) - ECRITURES (EA 3943), Université de Lorraine


Autres partenaires engagés dans le projet

Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris (EPHE) : Simon Mimouni, Directeur d'études, section des sciences religieuses.
Université de Reims Champagne Ardennes / Institut Universitaire Européen Rachi, Troyes : Géraldine Roux, directrice de recherche
Université Aix-Marseille / MMSH d'Aix-en-Provence (UMR 6125) : Gilles Dorival
Conseil général de Moselle/Parc archéologique européen de Bliesbrück-Reinheim : Jean-Paul Petit, directeur de recherche

Présentation

Cette recherche entend revisiter une question qui a fait l’objet de recherches récentes : les frontières entre judaïsme et christianisme, à l’époque patristique en particulier, ce qui amène à envisager non seulement les frontières culturelles, intellectuelles, religieuses… entre les deux groupes, mais aussi les frontières plus matérielles, territoriales, qui ont été sources d’échanges ou de conflits.
Ces objectifs s’inscrivent dans la ligne de l’axe 1 du programme scientifique de la MSH : non seulement en raison des réflexions épistémologiques et interdisciplinaires sur la notion de frontières, mais aussi de la prise en compte de la circulation des doctrines et des pratiques culturelles et religieuses qui ont façonné l’Europe, durant la période de l’Antiquité tardive.
Ces échanges trouvent leur écho dans les textes, par l’influence de l’exégèse juive sur l’exégèse chrétienne : des auteurs, comme Origène, Augustin, Jérôme…connaissent l’exégèse juive et la reprennent ou la réinterprètent pour rechercher le sens du texte de l’Ecriture, d’où tout un jeu de frontières entre ces deux formes d’exégèse, que des chercheurs reconnus dans le domaine feront ressortir, à partir de trois corpus bibliques : la Genèse, les Psaumes et Isaïe.
Tout en poursuivant l’étude exégétique, les chercheurs engagés dans le projet s'attacheront à une thématique, à partir de l’étude du shabbat. Si une ligne de partage s’est faite sur le plan de la pratique, il n’en va pas de même pour la théologie du shabbat, qui a été reprise et réinterprétée par les Pères, dans le cadre d’une réflexion sur la création, l’eschatologie, l’anthropologie… dans la mesure où le shabbat instaure ainsi une reconnaissance de l’altérité. Des spécialistes en langue hébraïque et en patristique participeront ensemble à clarifier cette notion frontière, ce qui amènera à la revisiter et à voir que, même sur le plan de la pratique, les frontières ne sont pas aussi claires qu’on pourrait le penser.
Plus radicalement, les études menées s’attacheront à relire les échanges entre communautés juives et chrétiennes, ce qui amènera à mettre en question le préjugé de rapports conflictuels, et à voir quels ont été les échanges effectifs, ce qui impliquera la relecture de la notion de frontière.