IES-RSA

« Institut Européen du Salariat : focus empirique sur le RSA »

Responsable scientifique :
Mots clés : salariat, rsa, travail,
picto small clock Durée prévue : 36 mois
picto play Date de démarrage : 2011-05-01

Disciplines des chercheurs lorrains

Sciences économiques
Sociologie, démographie

Chercheurs et personnels d'appui lorrains engagés

BERAUD Mathieu (MC) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
BOULAYOUNE Ali (MC) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
CASTEL Nicolas (MC) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
DUFOUR Julien (IE) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
FÉRIEL Emilie (IR) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
HIGELE Jean-pascal (MC) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
KHRISTOVA Andreana (Docteur) - 2L2S (EA 3478), IRTS Lorraine


Autres partenaires et chercheurs engagés dans le projet

Soutiens institutionnels

Le réseau de l'IES est porté par 3 institutions :

  • l’Université de Lorraine (à travers le 2L2S-GREE et la MSH Lorraine)
  • l’Université Paris-Ouest-Nanterre et le CNRS avec l’IDHE-CNRS
  • l’Université Libre de Belgique à travers le GRAID

 

     

Autres chercheurs engagés

MSH Lorraine et Université Paris Ouest -Nanterre, IDHE : Bernard Friot, chercheur invité
Université Paris Ouest -Nanterre, IDHE : Maria-Rosaria Bisignano, Mathieu Hély, Lucy Roberts, Maud Simonet
Université Catholique de Louvain (Belgique) : Anne Dufresne
Université Libre de Bruxelles (Belgique), GRAID (Groupe de recherche sur les acteurs internationaux et leurs discours) : Corinne Gobin

Présentation

Le projet IES-RSA comporte deux volets :

  • Le premier volet renvoie à l’activité du réseau de l'Institut Européen du Salariat : production de Notes, animation de séminaires, travail de soutien éditorial, organisation de colloques… Il s'agir d'un programme de long terme de constitution du salariat comme objet empirique et théorique propre. L’intérêt principal de l'approche des chercheurs est de mettre en avant la dialectique entre subordination et émancipation des institutions du salariat. Cette démarche permet de dépasser les analyses qui réduisent le salariat à un état de subordination qu’il faudrait sécuriser. Elle offre par ailleurs une opportunité d’analyser le salariat de manière globale, comme fait social total, alors que la plus grande partie des recherches dans ce champ l’aborde de façon parcellaire et segmenté, se focalisant sur telle ou telle composantes (travail, emploi, droits sociaux, relations professionnelles, etc.). C’est dans ce cadre d’analyse renouvelé que les chercheurs tentent de caractériser les mutations des formes d’institutions du salariat, concentrée depuis 30 ans dans l’idée de la réforme (de l’Etat social). Au-delà de ses soutiens institutionnels français, l’IES est un réseau réunissant des chercheurs issus de 15 institutions et 6 pays différents (France, Belgique, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Italie, Etats-Unis). Un prolongement de ce projet sous forme de programme ANR est à l'étude.

 

     

     

  • Le second volet porte sur les formes de mise en œuvre du RSA (Revenu de Solidarité Active). Ce second objectif est plus empirique. Emblématique des réformes du traitement économique et social du chômage (passer d’une logique de qualification à une logique de travail-marchandise par le biais d’une tutélarisation des droits sociaux), la mise en œuvre du RSA doit permettre d’approfondir l’analyse des mutations du salariat. Mais le RSA est également accompagné d’une rhétorique de l’innovation sociale dont nous cherchons à mesurer les réalités pratiques et la signification sur la base de l’analyse de ses modes de mise en œuvre en Meurthe-et-Moselle, en Meuse et en Moselle.

 

>>> Aller plus loin / en savoir plus :
Le site de l'Institut Européen du Salariat