2S2I

« Santé et sexualité, imaginaires et institutions »

Responsable scientifique : PY Bruno
Mots clés : santé, sexualité, discours, représentations, autonomie
picto small clock Durée prévue : 36 mois
picto play Date de démarrage : 2011-01-01

Disciplines des chercheurs lorrains

Droit privé et sciences criminelles
Droit public
Psychologie, psychologie clinique, psychologie sociale
Sciences de l'information et de la communication

Chercheurs et personnels d'appui lorrains engagés

BAUER Virginie (Doct) - INTERPSY (EA 4432), Université de Lorraine
BERNARD Jérôme (Doct) - IFG (EA 7301), Université de Lorraine
BONNE - HARBIL Aurélie (Doct) - IFG (EA 7301), Université de Lorraine
BRETON - RAHALI Céline (Doct) - IFG (EA 7301), Université de Lorraine
CHAGNOUX Marie (MC) - CREM (EA 3476), Université de Lorraine
GAVILLET Isabelle (MC) - CREM (EA 3476), Université de Lorraine
JAY Caroline (Doct) - IFG (EA 7301), Université de Lorraine
LANDAIS Emilie (Autre) - CREM (EA 3476), Université de Lorraine
LEONHARD Julie (MC) - IFG (EA 7301), Université de Lorraine
LOEWENGUTH - DEFFAINS Nathalie (MC) - IRENEE (EA 3961), Université de Lorraine
MIETKIEWICZ Marie-claude (MC HDR) - INTERPSY (EA 4432), Université de Lorraine
MOULIN Pierre (MC) , Université de Lorraine
OSTROWSKI Madeleine (Doct) - INTERPSY (EA 4432), Université de Lorraine
PY Bruno (PR) - IFG (EA 7301), Université de Lorraine
SCHNEIDER Benoît (PR) - INTERPSY (EA 4432), Université de Lorraine
THIERRY Jean-Baptiste (MC) - IFG (EA 7301), Université de Lorraine
THIETRY Céline (Autre) - INTERPSY (EA 4432), Université de Lorraine
VAUTHIER Jean-Philippe (Docteur) - IFG (EA 7301), Université de Lorraine


Autres partenaires engagés dans le projet

INSERM :
Alain Giami (CESP, U1018)
CREAHI Champagne-Ardennes :
Akim Boudaoud, psychologue clinicien et sexologue
Université Lyon 3 :

Marie-France Callu (IFROSS), maître de conférences HDR en droit
Marion Girer (IFROSS), maître de conférences en droit
Médecin gynécologue et sexologue :
François Ramseyer
Psychologue de la santé :
Sophie Baricault
Université de Sherbrooke (Canada) :
Catherine Régis
Anne-Marie Savard

Présentation

kiss

La médecine contemporaine affirme que la « santé sexuelle » constitue une composante primordiale d’une « bonne santé » en général. Ce projet vise à recueillir, à analyser et à comparer les normes, les représentations et les valeurs liées à la sexualité qui sous-tendent les pratiques des professionnels de santé, des établissements sanitaires et du grand public. L’objectif consiste à analyser de manière pluridisciplinaire les discours sociaux relatifs à la sexualité (émanant aussi bien d’experts, de professionnels de santé, d’usagers, de familles que de médias) ainsi que les actes et pratiques qui interpellent les acteurs du système de santé afin de dégager une expertise.

Il s’agit ici d’éclairer d’un jour nouveau les études qualitatives et quantitatives déjà menées sur la sexualité en sciences humaines et en santé publique, contribuant ainsi à approfondir l’analyse des diverses logiques sociales et culturelles qui sous-tendent la construction sociale de l’objet sexualité. Outre le progrès de la connaissance des règles et des discours, le projet permettra également de répondre à deux besoins essentiels du monde sanitaire et social confronté aux questions posées par la sexualité : l’expertise et la formation.

Partant du constat qu’il n’existe aujourd’hui aucune équipe, aucun ouvrage interdisciplinaire, constituant une sorte de « référentiel » des questions posées, le projet 2s2i entend répondre à cet objectif en favorisant l’émergence de cette compétence collective pédagogique et expertale.

Cette approche interdisciplinaire, indissociable de la démarche scientifique, réunit des spécialistes du droit, de la psychologie, de psychosociologie, de l’information/communication, de la linguistique et de la médecine.

Les chercheurs engagés dans ce projet souhaitent à terme contribuer au progrès de la connaissance des règles et des discours, concernant la question des liens de la sexualité et de la santé, mais aussi répondre à deux besoins essentiels du monde sanitaire et social : l’expertise et la formation. Les institutions, les personnels, les familles, les usagers, la société toute entière, attendent des sciences humaines que celles-ci leur apportent des outils intellectuels pour mieux vivre ensemble. Des programmes de formations et des interventions sur la sexualité en institutions pourront notamment être mis en place à l’issue de ces trois années de travail commun.

Cette recherche comporte deux volets :

- Sexualité et handicap en institution (étude descriptive approfondie des situations qui interpellent les professionnels, les personnes handicapées et les familles, rédaction d'un ensemble de recommandations, propositions destinées aux acteurs concernés, construction d'un observatoire de la sexualité en institution, mise en ligne d'une base bibliographique en ligne et d'un site internet de ressources.)

- Imaginaires et sexualité (analyse des discours experts en sexologie, constructions médiatiques de la sexualité, théories autour de la sexualité dans les manuels, analyses automatisées de discours sur la sexualité)