REVERTER

« Réversibilité de l’usage des territoires – Application à une vallée industrielle lorraine »

Responsable scientifique : EDELBLUTTE Simon
Mots clés : Requalification friches industrielles , Production agricole alimentaire , Evolution des paysages industriels,
picto small clock Durée prévue : 12 mois
picto play Date de démarrage : 2014-01-01

[Projet terminé]

Projet terminé en 2016
Vous pouvez en consulter le bilan scientifique sur notre Carnet de Recherches en ligne en cliquant sur ce lien.

Disciplines des chercheurs lorrains

Biologie des organismes
Economie et gestion
Géographie physique, humaine, économique et régionale
Histoire et civilisations
Neurosciences

Chercheurs et personnels d'appui lorrains engagés

BERTRAND Vincent (MC) - LOTERR (EA 7304), Université de Lorraine
DESHAIES Michel (PR) - LOTERR (EA 7304), Université de Lorraine
EDELBLUTTE Simon (PR) - LOTERR (EA 7304), Université de Lorraine
LEROUVILLOIS Philippe (Autre) - GISFI ( GIS 0), Université de Lorraine
MOREL Jean-Louis (PR) - GISFI ( GIS 0), Université de Lorraine
RAGGI Pascal (MC) - CRULH (EA 3945), Université de Lorraine
SÉRÉ Geoffroy (MC) - GISFI ( GIS 0), Université de Lorraine
WATTEAU Françoise (IR) - GISFI ( GIS 0), Université de Lorraine


Autres partenaires engagés dans le projet

- ECOTA (Conseil en matière d’évaluation des services produits par les ressources naturelles)

- Deux étudiants/stagiaires de M2 pour lesquels les offres de stage / sujet de recherche sont parues en janvier 2014 :

http://www.msh-lorraine.fr/actualites/details/article/offre-de-sujet-de-master-2-economie-de-lenvironnement-econometrie.html

http://www.msh-lorraine.fr/actualites/details/article/offre-de-stage-de-master-2-geohistoire-industrielle-de-la-vallee-de-lorne.html

Présentation

Cette recherche  a pour objectif de mettre en place une méthodologie multiscalaire (de la parcelle à la vallée via le quartier et la ville-usine) visant à l’identification de pistes innovantes, telle l’agriculture, pour la réutilisation des anciens espaces industriels délaissés.

Si la dimension frontalière est ici historique (la vallée de l’Orne, choisie pour cette étude, était coupée par la frontière franco-allemande entre 1870 et 1918), la dimension territoriale, approchée de façon multiscalaire, est centrale dans ce projet qui innove par ailleurs par l’association de chercheurs en sciences humaines et de pédologues.

Cette pré-opération de 1 an doit permettre :
- Un approfondissement bibliographique des travaux menés, non seulement sur la genèse des paysages industriels et leur évolution, en se focalisant sur la vallée de l’Orne, mais aussi sur l’évolution globale (démographique, sociale, économique) de la vallée, en croisant les regards disciplinaires. Ceci n’excluant des comparaisons avec ce qui a pu se faire dans les environs sur les anciennes emprises minières, mais aussi à l’étranger (Allemagne, Belgique, Royaume-Uni).
- Une cartographie des héritages industriels de la vallée de l’Orne, replaçant les parcelles témoins dans leur contexte géohistorique à partir de cartes et de photographies aériennes, notamment.
- Un contact avec les partenaires locaux à identifier à plusieurs échelles (communes, communautés de communes, départements, agences de développement…
- La consolidation des méthodes d’évaluation économique de différents scénarios de requalification (en particulier sur le versant aménités paysagères)
- Le développement d’un protocole d’estimation du consentement à payer des consommateurs locaux pour des productions alimentaires issus de friches industrielles.
- Des rencontres avec des spécialistes d’autres disciplines, en particulier dans les domaines de l’histoire industrielle, de la sociologie urbaine, de la sociologie des environnements humains caractéristiques des bassins sidérurgiques.
- Des rencontres avec des spécialistes étrangers (Allemagne, Belgique, Luxembourg) confrontés à des problématiques proches dans leurs territoires d’ancienne industrie.
- La création d’un consortium pluri-disciplinaire en vue de la construction d’un projet viable à soumettre à des appels à projets thématiques régionaux ou nationaux.