[Projet terminé]

Ce projet de recherche est terminé.
Retrouvez en ligne son bilan sur notre Carnet de Recherches Hypothèses :
https://mshl.hypotheses.org/497

SMARTBORDER

« Frontières linguistiques, sociales et territoriales dans une entreprise frontalière »

Responsable scientifique : HAMEZ Grégory
Mots clés : Frontière, Entreprise, France, Allemagne, Langue
picto small clock Durée prévue : 12 mois
picto play Date de démarrage : 2014-01-01

Disciplines des chercheurs lorrains

Géographie physique, humaine, économique et régionale
Sciences de gestion
Sciences de l'information et de la communication
Sociologie, démographie

Chercheurs et personnels d'appui lorrains engagés

DESHAYES Jean-Luc (MC HDR) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
GOULET Vincent (MC) - CREM (EA 3476), Université de Lorraine
HAMEZ Grégory (MC) - LOTERR (EA 7304), Université de Lorraine
LANGINIER Hélène  (Docteur) - CEREFIGE (EA 3942), Université de Lorraine
TRÉPOS Jean-Yves (PR) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine


Autres partenaires engagés dans le projet

POLZIN-HAUMANN Claudia (PR) - Département de Romanistik, Université de la Sarre
REISSNER Christina (Ass. PR) - Département de Romanistik, Université de la Sarre
EHRHART Sabine - LCMI, Université du Luxembourg

Présentation

[Avec le soutien de l'Université de la Grande Région]

Cette pré-opération de 12 mois vise à structurer un groupe de chercheurs issus de différentes disciplines (géographie, linguistique, sociologie) travaillant sur les frontières. Ce projet consiste en l’élaboration d’un protocole de recherche et la définition d’une méthodologie pour étudier les frontières au sein d’une grande entreprise automobile frontalière, où se côtoient des employés français et allemands.

SMARTBORDER vise à prolonger le dialogue interdisciplinaire initié sur le transfert de compétences (Traqt) et la circulation transfrontalière des informations médiatiques (Infotransfront), en le portant sur un exemple concret et appliqué de frontières. Cette pré-opération d’un an permettra aux chercheurs issus de la géographie, de la linguistique et de la sociologie de mettre en place un protocole de recherche et de tester la méthodologie dans le cas d'une grande entreprise en situation frontalière. A l’horizon d’un an et sur la base des résultats obtenus, les chercheurs souhaitent lancer un projet Interreg.