PARM

« Les professionnels de l’accompagnement confrontés à la réforme du revenu minimum »

Responsable scientifique : BOULAYOUNE Ali
Mots clés : Relation de service, accompagnement, division du travail, RSA,
picto small clock Durée prévue : 24 mois
picto play Date de démarrage : 2014-01-01

[Projet terminé]

Projet terminé en 2016
Vous pouvez en consulter le bilan scientifique sur notre Carnet de Recherches en ligne en cliquant sur ce lien. https://mshl.hypotheses.org/669

Disciplines des chercheurs lorrains

Sciences économiques
Sociologie, démographie

Chercheurs et personnels d'appui lorrains engagés

BERAUD Mathieu (MC) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
BOULAYOUNE Ali (MC) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
EURIAT Nicolas (Autre) - IRTS DE LORRAINE (Autre 0), IRTS de Lorraine
FÉRIEL Emilie (IR) - 2L2S (EA 3478), Université de Lorraine
WOJCIK Marie-Hélène (Autre) - IRTS DE LORRAINE (Autre 0), IRTS de Lorraine


Autres partenaires engagés dans le projet

EYDOUX Anne (MCF) - Equipe « Politiques publiques et emploi », Centre d’Etudes de l’Emploi

 

.

Présentation

Le projet PARM (24 mois) vise à étudier les évolutions du travail des professionnels de l’accompagnement des allocataires du RSA.

La loi de 2008 sur le RSA renforce l’objectif de retour à l’emploi et comprend une redéfinition des parcours d’insertion qui segmente l’accompagnement social et professionnel des allocataires. Cette évolution correspond à un renouvellement de la division du travail entre les institutions, dont il s’agit ici d’analyser les formes et les contenus. Alors que certains professionnels se voient dépossédés d’une partie du processus d’insertion, d’autres se retrouvent en charge de nouveaux publics. L’objectif est de saisir la façon dont les conditions de travail et d’emploi de ces professionnels évoluent au sein d’une « chaîne de travail » de l’accompagnement, dans le contexte d’un renforcement de la coordination institutionnelle, mais aussi d’un approfondissement de la répartition des tâches, impulsés par la loi autour d’une injonction commune à l’activation des allocataires du RSA. Ce projet ambitionne de produire des connaissances sur l’évolution des métiers de l’insertion en révélant des éléments de convergence et de différenciation, ainsi que de mettre au jour l’impact des transformations institutionnelles à l’oeuvre sur la qualité de l’accompagnement.

 

.