BDL / 1795-1932 (ANR)

« Les procès-verbaux du Bureau des Longitudes (1795-1932) : histoire et savoirs »

Responsable scientifique : SCHIAVON Martina
Mots clés : Bureau des Longitudes, Histoire des sciences et des techniques, Histoire des politiques scientifiques et techniques, Histoire des institutions scientifiques, Histoire de l’astronomie et de la géodésie
picto small clock Durée prévue : 24 mois
picto play Date de démarrage : 2014-02-01

Disciplines des chercheurs lorrains

Epistémologie, histoire des sciences et des techniques
Informatique
Sciences de l'information et de la communication

Autres disciplines

Philosophie
Histoire
Astronomie
Géodésie

Chercheurs et personnels d'appui lorrains engagés

COUCHET Pierre (IE) - LHSP - AHP (UMR 7117), CNRS
MULLER Julien (IE) - MSH LORRAINE (Autre 3261), Université de Lorraine
SCHIAVON Martina (MC) - LHSP - AHP (UMR 7117), Université de Lorraine


Autres partenaires engagés dans le projet

France

BOISTEL Guy (Professeur certifié de sciences physiques – HDR), Centre François Viète, Université de Nantes
LE LAY Colette (Professeur de mathématiques - docteur), Centre François Viète, Université de Nantes
AUBIN David (PR), Institut de mathématiques de Jussieu, Université Pierre et Marie Curie
CAPITAINE Nicole (Astronome), Laboratoire Syrte, Observatoire de Paris / Bureau des Longitudes
DEBARBAT Suzanne (Astronome honoraire), Observatoire de Paris / Bureau des Longitudes
BAÜER Pierre, Président Bureau des Longitudes
LASKAR Jacques, Institut de mécanique céleste et du calcul des éphémérides, Observatoire de Paris / Bureau des Longitudes
BOUCHER Claude (Ingénieur chargé de mission au MEDDE), Laboratoire Syrte, Observatoire de Paris / Bureau des Longitudes
REMY Frédérique (Directrice de recherche CNRS), Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales, Observatoire de Midi-Pyrénées / Correspondante Bureau des Longitudes
EFTHYMIOS Nicolaïdis (Directeur de recherche, Chaire d'excellence Blaise Pascal), Laboratoire SYRTE, Observatoire de Paris
FEURTET Jean-Marie (Conservateur de bibliothèques), Agence bibliographique de l’enseignement supérieur / ABES
POUVREAU Nicolas, SHOM : Service hydrographique et océanographique de la marine, Centre François Viète, Université de Brest

Angleterre

SCHAFFER Simon (PR), Cambridge University
HIGGITT Rebekah (Lecturer / MCF), University of Kent
DUNN Richard (Senior curator), Head of the National Maritime Museum-Greenwich
KERSHAW Michael (Visiting Researcher), King’s College London

Italie

BRENNI Paolo, CNR-Consiglio nazionale delle ricerce, "Fondazione Scienza e Tecnica" e "Museo Galileo di Florence"

Présentation

Le projet BDL/1795-1932 (suite du projet LONGINUMET) se propose de mener une étude historique sur le Bureau des Longitudes dans la longue durée (1795-1932) à partir d’une source inédite : les procès-verbaux des séances.

Depuis sa fondation, le Bureau des Longitudes a constitué un comité consultatif à la disposition de l’Etat pour certains problèmes scientifiques et technologiques, tout en ayant la charge de calculer les éphémérides et de publier la Connaissance de Temps et un Annuaire propre « à régler ceux de la République ». Jusqu’en 1854, le Bureau a eu la tutelle de l’Observatoire astronomique de Paris, un lieu fédérateur des savoirs qui jouit à l’époque d’un prestige indéniable. Après sa séparation de l’Observatoire, il couvre déjà un large spectre des savoirs scientifiques comme la géodésie, la mécanique céleste, la cosmologie, les sciences physiques, puis, vers la fin du XIXe siècle, ses compétences s’élargissent aux domaines de la physique du globe et de la géodésie dynamique. Ses activités ont considérablement évolué, et le Bureau des Longitudes poursuit toujours ses activités (23, quai de Conti, Paris).
Les historiens ont pourtant délaissé cette institution et ils l’ont plutôt considérée comme une entrée permettant d’éclairer l’évolution de l’Observatoire de Paris pendant ses soixante années de tutelle, sans prêter attention à son existence en tant que lieu de vie scientifique à part entière. Pendant la période étudiée, le Bureau des Longitudes était composé des savants issus des différentes sections de l’Académie des Sciences, des marins, des officiers militaires et des fabricants d’instruments de précision. Siège d’un pouvoir à géométrie variable, lieu de rencontre entre Science, Armée, Industrie et Etat, le Bureau des Longitudes a de fait été un lieu d’expertise scientifique et technique pour l’Etat et le porte-parole de la science et de la technologie françaises sur la scène nationale et internationale.

Le projet BDL/1795-1932 s’appuiera sur un fonds archivistique presque inexploité, actuellement en cours de numérisation et de mise en ligne sur un site web spécialement dédié : les procès-verbaux des séances du Bureau des Longitudes. Ce fonds permettra de comprendre le travail mené par les membres du Bureau, des académiciens, des marins, des officiers militaires et des fabricants d’instruments de précision, et d’en étudier leurs prosopographies. Il permettra également d’interroger l’épistémologie sous-jacente à la conception unifiée des savoirs perpétuée au sein du Bureau des Longitudes. Il s’agira de comprendre comment l’astronomie a pu être le moteur de tout un panel de la recherche en France, et d’étudier la conception unifié de ces savoirs. D’un point de vue méthodologique, les procès-verbaux seront étudié à partir d’un croisement avec les archives provenant d’autres institutions soit provenant des fonds nationaux (Académie des Sciences, Archives Nationales, Service historique de la défense, grandes écoles), soit provenant des fonds étrangers et actuellement à l’étude par les partenaires étrangers associés au projet. L'ambition de ce projet est aussi de comprendre comment les savoirs du Bureau des Longitudes prennent corps et se diffusent au sein d’une société et d’une communauté de scientifiques, d’ingénieurs, d’artilleurs et des marins aussi bien à une échelle nationale qu’internationale. Enfin, l'objectif est de valoriser les résultats des recherches menées avec un site dédié d’expositions thématiques et proposer une réflexion sur les influences réciproques entre la science et les transformations sociétales, pratiques, économiques, culturelles et politiques. Ce projet de recherche débouchera sur la réalisation et l’alimentation d’un site web dédié, l’organisation de workshops, de rencontres nationales et internationales ainsi que sur la publication d’actes.

ARCHIVES ÉVÉNEMENTS

--- Projet LongiNumEt
Nancy - 12/13 novembre 2013
Les premières journées d'études internationales du projet de recherche LongiNumEt (Les procès-verbaux du Bureau des longitudes (1795-1930) : histoire et savoirs) se sont déroulées les 12 et 13 novembre 2013 à Nancy sur le thème : "Le Bureau des longitudes (1795-1930) : contexte national et international", sous la responsabilité scientifique de Martina Schiavon

Résumé :

Entre le XVIIIe et le début du XXe siècle, le Bureau des longitudes a étudié une grande variété de disciplines qui se sont développées à partir du problème de la détermination de la longitude en mer : l’astronomie, les sciences mathématiques, la mécanique céleste, la géodésie et la cartographie, les sciences de la terre, les techniques… Lieu collectif d’administration de la science française, le Bureau des longitudes devient, à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, le porte-parole de la science et de la technologie françaises sur la scène internationale. Pourtant, il reste méconnu des historiens.

Ces deux journées, organisées par les membres du projet ont dressé un état des lieux de nos connaissances actuelles sur le Bureau des longitudes et à inscrire son histoire dans un contexte international.

Cliquez sur sur ce lien pour télécharger l'affiche dans sa version pdf.

12 Novembre
9h-9h15 : accueil
9h15-9h30 : Introduction : Martina Schiavon, Université de Lorraine (LHSP-APH)
9h30-10h : Guy Boistel, Centre François Viète, Nantes,
"Exploration des archives du Bureau des longitudes - Du (presque) bénévolat à la professionnalisation : l'évolution du statut des calculateurs de la Connaissance des Temps, 1795-1914".
10h15-10h45 : Colette Le Lay, Centre François Viète, Nantes,
"Le Bureau des longitudes et la diffusion de l'astronomie (1795-1880)".
11h : pause
11h30-12h : Jean-Marie Feurtet, Montpellier,
« L'observatoire de Marseille, succursale du Bureau des longitudes (1790-1850) »
12h15-12h45 : Suzanne Débarbat, astronome - Bureau des longitudes, Paris,
« Le Bureau des longitudes, institution pérenne depuis 1795 ».
13h00 : pause
14h30-15h00 : Fernando B.FIGUEIREDO, post-doctorant, University of Coimbra - Portugal
«Les longitudes et les Éphémérides Astronomiques de l'Observatoire Astronomique Royale de l'Université de Coimbra (pendant la période de 1803 et 1845)».
15h15-15h45 : Karel Davids, Professor, Vrije Universiteit Amsterdam,
“Jacob Florijn and the Longitude Committee (1787-1818)”.
16h : pause
16h30-17h30: réunion membres du projet LongiNumEt

13 Novembre
9h15-9h30 : accueil
9h30-10h : Simon Schaffer, Professor, University of Cambridge
"Newton and the Longitude".
10h15-10h45 : Rebekah Higgitt, University of Kent
“French influence: the Board, the Bureau and the 1818 Longitude Act”. 
11h : pause
11h30-12h00 : Richard Dunn, Senior Curator and Head of Science and Technology, NMM
“From Board to broadband: The value of mass digitization”.
12h15-12h30 : Conclusion : Martina Schiavon et Laurent Rollet (AHP-Université de Lorraine)
12h30-13h : Discussion générale.

 

 

--- Projet BDL

La seconde journée de travail sur le Bureau des Longitudes (1795-1932) s'est déroulée à Nancy le mardi 25 novembre 2014
Salle internationale de la MSH Lorraine (91 avenue de la Libération - 3ème étage, Nancy)

Programme

10h15
Café - accueil des participants

10h30-11h
Frédérique Rémy (CNRS - Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales, Toulouse)
L'imaginaire glaciaire au XIXè siècle


11h15-11h45
Nicolas Pouvreau (SHOM-animateur du rôle de référent national sur l'observation du niveau de la mer (REFMAR) - Centre François Viète- UBO Brest)
Observations du niveau de la mer à Brest depuis 300 ans : état de l'art sur l'implication du Bureau des Longitudes

12h-12h30
Michael Kershaw
(Independent scholar)
A Different Kind of Longitude: the metrology and conventions of location by geodesy

12h45
Fin de la partie de la journée ouverte au public


14h-15h30
Réunion du groupe de travail BDL