EDULUM (ANR-DFG)

« Educatrices et Lumières : l'exemple de Marie Leprince de Beaumont »

Responsable scientifique : SETH Catriona
Mots clés : littérature, femme, Lumières, Leprince de Beaumont, Europe
picto small clock Durée prévue : 36 mois
picto play Date de démarrage : 2015-01-01

Disciplines des chercheurs lorrains

Langue et littérature françaises
Langues et littératures romanes : espagnol, italien, portugais, autres langues romanes
Linguistique Historique Française et Romane
Sciences de l'information et de la communication

Autres disciplines

Littérature française et comparée
Histoire littéraire
Analyse de textes
Histoire des idées
Histoire culturelle
Transferts culturels
Etudes de genre / Gender studies

Chercheurs et personnels d'appui lorrains engagés

BADIOU-MONFERRAN Claire (MC) - LIS (EA 7305), Université de Lorraine
BEATRIZ Onandia (Doct) - LIS (EA 7305), Université de Lorraine
BEY Frederique (IE) - MSH LORRAINE (Autre 3261), Université de Lorraine
BRUCKER Nicolas (MC) - ECRITURES (EA 3943), Université de Lorraine
CHERRAD Sonia (Post-doc) - MSH LORRAINE (Autre 3261), Université de Lorraine
L'ETANG Marie (IE) - MSH LORRAINE (Autre 3261), Université de Lorraine
MONTÉMONT Véronique (MC HDR) - ATILF (UMR 7118), Université de Lorraine
SETH Catriona (PR) - LIS (EA 7305), Université de Lorraine


Autres partenaires engagés dans le projet

VON KULESSA Rotraud (PR), Lehrstuhl für Romanische Literaturwissenschaft (Französisch/Italienisc h), Universität Augsburg, co-porteuse scientifique du projet

&

BERNIER Marc André (PR), Chaire de recherche du Canada en Rhétorique, Université de du Québec, Trois Rivières
BOLUFA Monica (PR), Istitut Universitari de la Dona, Universitàt de Valencia
DOW Gillian (MCF), Southhampton Centre for Eighteenth Century Studies, University of Southhampton
HERZ Ramona (Doct.), Universität Augsburg
KEILHAUER Annette (MCF HDR), Friedrich‐Alexander‐Universität Erlangen‐Nürnberg
MONTOYA Alicia (MCF), Université Radboud, The Netherlands
PLAGNOL Marie-Emmanuelle (PR), Lettres, Idées, Savoirs (EA 4395), Université Paris‐Est Créteil Val de Marne
STEINBRÜGGE Lieselotte (PR), Ruhr-Universität Bochum
VANOFLEN Laurence (MCF), Université Paris-Ouest

Appui à la recherche

Coordination administrative et financière : Frédérique Bey (MSH Lorraine)
Communication, web et appui au projet d'exposition virtuelle : Marie L'Etang (MSH Lorraine)

 

Présentation

Le projet analyse le rôle de Marie Leprince de Beaumont dans le mouvement européen culturel des Lumières. Leprince de Beaumont est en effet une auteure absente du canon traditionnel des grands écrivains des Lumières, alors même qu’elle compte parmi les plus lues et diffusées, en France et dans toute l’Europe, à son époque.
Le projet a également pour objet de mener une réflexion sur le rôle des femmes comme auteures et éducatrices, dans ce mouvement des Lumières à partir de l’exemple de Leprince de Beaumont.

Marie Leprince de Beaumont (1711‐1780), romancière, journaliste, pédagogue, compte parmi les auteurs les plus connus, en France et en Europe, au XVIIIe siècle. De nombreuses traductions de ses écrits éducatifs, en particulier de ses Magasins, le montrent. Malgré la grande influence que l'auteur de "La Belle et la Bête" exerça à son époque, sa vie et son œuvre sont restées jusqu’à nos jours pratiquement ignorées par la recherche. L’ensemble de son œuvre illustre sa foi dans le progrès et dans la perfectibilité de l’homme et elle participe activement à une entreprise de diffusion du savoir dont l’encyclopédisme constitue l’un des versants. De même, elle se fait défenseure des droits de la femme au savoir et à l’égalité intellectuelle. Elle s’interroge sur le problème de la hiérarchie sociale, sur des questions comme l’égalité et la liberté. Marie Leprince de Beaumont s’inscrit ainsi pleinement dans les débats intellectuels et religieux de son siècle. Cependant, elle a été jusqu’à présent associée plutôt aux Anti‐Lumières en raison du caractère apologétique de certains de ses ouvrages. Elle force en réalité à interroger l’opposition traditionnelle tracée entre Lumières et Anti‐Lumières, soutenue notamment par la tradition historiographique française. Elle offre ainsi l’occasion d’analyser le rôle des auteures/éducatrices (un autre exemple serait Félicité de Genlis), dans la pensée des Lumières et leur diffusion en Europe. Par les rencontres prévues, les éditions à réaliser et les études qui seront menées, le projet contribuera à la réhabilitation d’une auteure importante du XVIIIe siècle, actuellement négligée par les chercheurs, et ainsi à la révision du canon littéraire. En même temps, une approche transculturelle de cette auteure permettra de réfléchir sur les conceptualisations respectives des Lumières en France et en Allemagne.

Cinq temps forts et neuf tâches rythmeront le projet EDULUM : Une thèse sur la réception de Leprince de Beaumont en Allemagne et en Italie, les colloques et la publication de leurs actes, l'édition scientifique d'oeuvres de Leprince de Beaumont, la réalisation d'une exposition virtuelle disponible gratuitement en ligne, l'inclusion dans la base FRANTEXT des textes de Leprince de Beaumont...

Marie Leprince de Beaumont
Portrait anonyme peint sur ivoire, XVIIIe siècle.
(Source : http://expositions.bnf.fr/contes/grand/049.htm )