COREVV


Responsable scientifique : FRACCHIOLLA Béatrice


picto play Date de démarrage : 2016-01-04

Disciplines des chercheurs lorrains

Sciences du langage : linguistique et phonétique générales

Chercheurs et personnels d'appui lorrains engagés

FRACCHIOLLA Béatrice (PR) - CREM (EA 3476), Université de Lorraine


Présentation

Cette étude vise la compréhension des comportements humains de réception des discours visant à contrer ceux d’adhésion et de recrutement, qui visent eux-mêmes à modifier le comportement individuel à des fins d'adhésion et de recrutement ou de terreur collective.

Or, ces « contre-discours » utilisent la violence exprimée par les discours d’origine et suscitent donc des émotions négatives chez les individus.  Nous pensons que l'élaboration d'une méthodologie croisée sciences humaines et sciences du vivant peut nous permettre d'avoir une vision plus complète et plus complexe des relations qui existent entre manifestations émotionnelles non contrôlées et production de la parole en interaction, pour exprimer des émotions négatives suscitées par un discours perçu comme violent.

Les études et pratiques jusqu'à présent mises en œuvre à des fins de dé-radicalisation ont mis en évidence que le phénomène de radicalisation passait par une étape de coupure à l'égard des relations d'attachement habituelles (cercle familial, amis, et des activités de loisirs habituelles) et que la dé-radicalisation passerait par le fait de parvenir à faire ressentir, à nouveau, des émotions positives aux personnes radicalisées, en lien avec leur vécu émotionnel mémorisé : habitudes de l'enfance, par exemple, fondatrices de liens affectifs solides et pérennes avec les parents, les frères et sœurs... (Piolino & Eustache, 2002 ; Dounia Bouzhar, 2015).

Ainsi, la radicalisation, comme la déradicalisation, impliquent à un moment donné un changement d'état émotionnel qui apparaît comme l'une des clefs dans la compréhension de ce phénomène. Différents travaux indiquent que le sommeil, en particulier paradoxal, joue un rôle important dans la désensibilisation aux émotions négatives et dans la consolidation mnésique parallèle. Mais son rôle face à la réception de la violence verbale n’est pas encore connu. Croiser les méthodologies, nous permettra d’obtenir des résultats aptes à mieux expliquer ces phénomènes. Cela, dans la perspective d'offrir des moyens de déconstruire les discours de séduction d'une part mais aussi de perfectionner les processus et stratégies de remédiation (contre-séduction). Nous nous intéressons ainsi au rôle du sommeil dans l'activation de ces transformations émotionnelles.

 

 

 

 

.