La création des Maisons des Sciences de l'Homme et leur "mise en réseau" participent d'une politique d'inscription territoriale de la recherche visant à une répartition équilibrée de pôles de recherche SHS sur le territoire français avec une complémentarité entre ces MSH dans la mesure où chacune d'entre elles est invitée à développer une dominante lui assurant une identité scientifique propre.
 

 

Principalement constitué dans les années 1990 et 2000 sous l’impulsion du Ministère de la Recherche, le réseau comprend aujourd’hui 22 maisons. Réparties sur l’ensemble du territoire national, ces maisons concernent - à travers les laboratoires impliqués - environ 1/3 des effectifs d’enseignants chercheurs en SHS des universités et la moitié des effectifs du département SHS du CNRS.Le réseau s’est doté d’une charte dont le respect est garanti par les avis de son conseil scientifique.La directrice du département Homme et société du CNRS et 17 présidents d’universités ont signé le 16 février 2006, au siège de la Conférence des Présidents d’Université, la convention constitutive du Groupement d’intérêt scientifique « Réseau national des Maisons des sciences de l’homme ».

La présidence du GIS est actuellement assurée par Michel AUDIFFREN, professeur des universités.

La MSH Lorraine est membre du réseau national des MSH
depuis décembre 2007.